Archives de l’auteur : Videosurveillancemtp

Montpellier : L’aspect sécuritaire selon Jacques Domergue

montpellier-securite

Lors de la présentation de ses propositions en matière de sécurité, le candidat UMP, Jacques Domergue veut augmenter le nombre de caméras de vidéosurveillance à Montpellier afin d’obtenir partout sur le territoire le même taux de couverture qu’en centre-ville, rendant ainsi la sécurité à Montpellier répartie de façon homogène. Selon la carte des caméras établie par la ville, nous imaginons que le coût d’une telle promesse est très loin d’être accessible. Mais le candidat n’a pas été très précis sur ce plan. Par contre, le nombre de caméras doit au moins doubler.

Il y a été également question de doubler notamment les effectifs de la police municipale et d’augmenter les véhicules par redistribution des ressources. Jacques Domergue, a notamment prévu de faire prendre le tram aux élus afin que leurs voitures soient réutilisées. Et ainsi leur permettre d’être plus proches du quotidien des Montpelliérains.

Montpellier : les cambriolages des lieux d’habitation et commerces en hausse

montpellier

En 2013, quasiment 9 vols avec effraction ont été commis chaque jour à Montpellier, il s’agit d’un chiffre énorme pour la population de Montpellier. Soit une augmentation de 11,78 %. En effet, 3.170 vols avec effraction commis sur le Clapas en 2013 contre 2.836 en 2012. De plus, une hausse des cambriolages des lieux d’habitation principale à plus de 13,1 % comme des locaux commerciaux et financiers avec un taux supérieur à 35 %, soit 262 contre 194 en 2012.

Les malfaiteurs ont pris la caisse et des produits de beauté. Martine, elle, vit désormais avec ses angoisses. « Franchement, dans le quartier, on n’est pas tranquille, cela devient un peu la psychose », a lancé la commerçante, évoquant ainsi un cabinet d’avocats, une pharmacie, un tabac ou des particuliers eux également visés par le drame. Elle s’est résignée à prendre une alarme avec des caméras de surveillance partout dans le magasin.

La surveillance en évolution continue

De jour en jour, la vidéo-surveillance évolue!

Depuis quelques dizaines d’années, la vidéosurveillance s’est nettement amélioré, notamment avec le système de vidéo à l’instantané, que cela soit pour détecter des comportements suspects ou contrôler des flux de circulation.

Ce jeune processus s’est littéralement avéré positif, notamment pour l’équipe de surveillance. Les agents se voient leur travail ainsi facilité. Plus besoin de mettre autant d’équipes de sécurité et de surveillance à l’endroit voulu, les caméras de surveillances sont placées de manière à ce que la surveillance se fait en continu.

Même si pour certains individus, la vidéosurveillance constitue parfois une atteinte à la liberté, elle s’avère très efficace en matière de recul de vols, crimes et autres infractions. C’est un réel progrès pour le monde entier. Non seulement, nous pouvons éviter et contrôler les flux de circulations d’individus ou routiers, mais aussi nous pouvons créer des scénarios sur une situation donnée.

Une surveillance qui mets tout le monde d’accord quand il s’agit de sécurité !

Louis Gomez écope de 17 ans pour trois braquages à Montpellier

montpellier1

La cour d’assises n’a pas seulement cru Louis Gomez, ni suivi l’avocat général qui réclamait un quasi acquittement, mais, en plus, elle l’a lourdement sanctionné. La sentence finale était de 17 ans de réclusion pour les trois vols à main armée, commis à Lattes et Montpellier en 2010. De plus, son complice, Jérémy Gonzalez, qui a tout reconnu sans le dénoncer, écope de 10 ans.

L’importance de la peine s’explique par le contexte dans lequel le gitan de Mudaison a commis ces braquages. En outre, il était en récidive et, surtout, en permission de sortie alors qu’il était incarcéré pour d’autres vols, a rappelé le président Mocaer à l’heure du verdict. En effet, les images de vidéosurveillance montrées à la cour et les victimes venues témoigner ont forcément pesé sur cette affaire.

À Maubeuge, la sécurité anime la campagne

Police-a-Maubeuge

Il existe plusieurs débats sur les chiffres de la délinquance, sur l’efficacité des caméras de vidéosurveillance, également sur l’armement des policiers municipaux. Comme dans la plupart des communes de France, la sécurité sera prochainement au centre de la campagne électorale qui démarre à Maubeuge au Nord. De plus, 16 nouvelles zones de sécurité prioritaire dont celle de Maubeuge seront officiellement lancées le 15 janvier.

Visage cabossé par la vie, le veuf Bernard habite depuis un an avec sa fille dans le quartier des Provinces Françaises, l’un des plus défavorisés d’une ville où la plupart des indicateurs sociaux sont dans le rouge avec 30% de chômage chez les moins de 25 ans et également 63 % de la population non imposable. Ce veuf a déclaré que le trafic de drogue est omniprésent dans toute la région, il l’observe tous les soirs depuis la fenêtre de sa cuisine. Les dealers ne se cachent même pas. Mais ce qui est effrayant, c’est qu’il existe des jeunes qui roulent comme des fous et ne respectent pas les passages piétons ou font des rodéos à moto sur les pelouses. Un diagnostic qui recoupe les priorités affichées de la ZSP : stupéfiants, cambriolages, incivilités et violences urbaines.

Montpellier : deux ados agressent des écoliers de Mireval

police-autoroute

Sous la menace d’un couteau, deux ados de 14 ans ont voulu de voler 2 vélos de leurs petites victimes. Heureusement qu’une mère de famille s’est interposée.
C’était un Lundi, vers 13 h, alors qu’ils se rendaient à l’école, deux minots de 10 ans ont été agressés par deux garçons de 14 ans. Ces jeunes adolescents ont demandé leur vélo aux petites victimes en sortant leurs couteaux. Mais l’intervention d’une mère a mis les agresseurs en fuite.
Après cet incident, les gendarmes de Villeneuve-lès-Maguelone, aidée des policiers municipaux et grâce aux caméras de vidéosurveillance, ont pu identifier les suspects . Il s’agissait de deux garçons de Pignan et Vic-la-Gardiole.Ils sont ressortis libre de la gendarmerie. Mais devront se rendre, le 19 février, à une convocation du juge des enfants en vue de leur mise en examen.

Montpellier : Jacques Domergue veut plus de présence policière et plus de caméras

police-montpellier

Félix Allary et Jacques Domergue sont tous les deux fermes sur la nécessité de doubler le nombre de policiers municipaux. Actuellement, ils sont 140, il est donc obligatoire de renforcer leur effectif pour aller jusqu’à 200 dans les prochains jours.
Ils optent également pour la création d’une brigade motorisée municipale, afin d’être en mesure d’intervenir rapidement et pour surtout une intensification de la vidéosurveillance. 200 caméras installées demeurent insuffisantes notamment pour certains quartiers qui sont totalement négligés. Jacques Domergue se plaint également du manque d’effectif dans les tramway. Ils sont entrain d’étudier le budget nécessaire pour ce nouveau projet.

Sept jeunes mineurs volent tee-shirts et polos au Polygone

polygone

Aux Galeries Lafayette, tout précisément au Polygone, sept jeunes mineurs ont volé tee-shirts et polos Lacoste et Armani avant de s’enfuir. Ils avaient été auparavant remarqués à l’aide des caméras de surveillance. Les hommes de la Brigade anti-criminalité et du groupe de sécurité à proximité du centre-ville ont été alertés et ont fini par interpeller cinq de ces sept jeunes gens. Il s’agissait de sept mineurs résidant à Montpellier.

Ils ont été placés en garde à vue avant d’être libérés.En effet, l’exploitation des séquences vidéo des caméras ne permettent pas de les juger coupables de façon formelle en leur imputant la responsabilité des vols. Le parquet doit absolument prendre une décision à l’encontre de ces multi-récidivistes de la délinquance sur la voie publique.

Sanctions de vidéosurveillance pour entreprises

sanctions

La législation prévoit une commission obligatoire au comité d’entreprise suivant l’article L2323-32 du code du travail ainsi qu’à chacun des employés, de façon individuelle (article L1222-4 du code du travail).

Si ces règles de bonne conduite ne sont pas respectées, le chef d’entreprise va s’exposer à un certain nombre de sanctions. La CNIL peut prononcer des sanctions financières allant jusqu’à 150 000 euros, bien qu’elles s’avèrent bien moins élevées en matière de vidéosurveillance. Pour la commission, la publication de la sanction s’avère sans doute bien plus contraignante pour l’entreprise.

Les chefs d’entreprise peuvent évidemment être sanctionnés par la justice. Selon la loi, l’article 226-1 du code pénal sanctionne l’enregistrement de l’image d’une personne à son insu dans un lieu privé. Une entreprise peut alors se voir interdire d’exercer l’activité dans le cadre de laquelle l’infraction a été commise.

Fausse agression en gare de Soisy-Enghien

sncf

Une nouvelle affaire a fait surface récemment sur les rangs de la SNCF. A la gare de Soisy-Enghien (Val-d’Oise), deux employées ont été suspendues en simulant une fausse agression afin d’obtenir un arrêt de travail.

Deux employées, âgées de 36 et 37 ans, ont été faussement agressées sur un quai de la gare par deux adolescentes entre 15 et 16 ans. Le tout sous l’œil attentif des caméras de vidéosurveillance dont les images ont permis de retrouver rapidement les agresseuses . Mais les deux adolescentes ont fini par avouer avoir agi à la demande des deux employées, contre une somme de 200 euros.

Les deux adolescentes sont donc obligées de répondre devant le tribunal correctionnel de Pontoise de « tentative d’escroquerie » et de « provocation directe de mineur de plus de 15 ans à commettre un crime ou un délit« .