Archives du mot-clé agression

Un manque de sécurité au centre pénitentiaire

agression sécurité gardienUn manque de sécurité se fait ressentir à la maison d’arrêt de Villeneuve-les-Maguelone car une nouvelle agression à eu lieu envers un gardien de prison. Le détenu qui l’a attaqué avait une arme de fortune. L’agression à eu lieu tôt dans la matinée du 7 mai. Le détenu qui était condamné pour une lourde peine devait être transféré. Ce n’est pas la première agression que l’on constate au sein de cette maison d’arrêt car un fait similaire à eu lieu dans les dix jours qui précédaient cette deuxième agression.

Afin de dénoncer ce manque de sécurité un rassemble s’est formé. Ce manque est dû à la fois à la surpopulation carcérale et surement à un manque de vidéosurveillance qui se fait sentir.
Pour résoudre ce problème il faudrait éventuellement penser à augmenter le nombre de systèmes de vidéo sécurité sur les grandes villes alentours comme Montpellier ou Béziers.

La Grande Motte : les caméras permettent d’avoir une image de l’agresseur

distributeurdebillet agressionUne longue enquête et la présence de la vidéosurveillance ont permis l’arrestation d’un jeune agresseur à Montpellier.

Les faits se sont déroulés dans le mois de Septembre, une jeune retraité se trouve devant un distributeur automatique lorsqu’un homme la bouscule et asperge sa victime de gaz lacrymogène.  Le suspect repart avec le butin dérobé lors de l’agression, soit 100 €.

La présence du téléphone de l’homme sur les relais le soir de l’agresseur atteste l’identité du suspect. L’homme est finalement arrêté à Montpellier, en possession de drogue.

Jugé en comparution immédiate, il est condamné à deux mois de prison ferme et six mois avec sursis.  La victime s’est vu accorder 500 euros de dommages et intérêts.

Des images chocs d’une agression à Nîmes

Suite à une agression quatre individus ont été condamnés à la prison ferme lundi 5 mai 2014.place-du-marche-a-nimes-l-une-des-victimes-a-ete-frappee-a_883965_510x255

Un jeune de 15 ans, son frère et un ami ont été violemment agressés dans la nuit de mercredi à jeudi. Les caméras de vidéosurveillance de la ville de Nîmes ont pu filmer la scène. La violence de l’agression a choqué les magistrats et les avocats. Le plus jeune après avoir été gravement blessé s’en sort avec la mâchoire et des dents cassées. Les autres jeunes ont eu des hématomes, l’un deux a eu l’arcade sourcilière ouverte.

L’altercation s’est déroulée à la sorti de deux bars, les adolescents ivres, ont commencé les hostilités en défendant leur club de foot.

Malgré la honte et les excuse,s trois agresseurs sont condamnés à 12 mois de prison, dont 6 mois avec sursis. Un jeune a écopé de 3 ans de prison dont 2 ans avec sursis.

Fausse agression en gare de Soisy-Enghien

sncf

Une nouvelle affaire a fait surface récemment sur les rangs de la SNCF. A la gare de Soisy-Enghien (Val-d’Oise), deux employées ont été suspendues en simulant une fausse agression afin d’obtenir un arrêt de travail.

Deux employées, âgées de 36 et 37 ans, ont été faussement agressées sur un quai de la gare par deux adolescentes entre 15 et 16 ans. Le tout sous l’œil attentif des caméras de vidéosurveillance dont les images ont permis de retrouver rapidement les agresseuses . Mais les deux adolescentes ont fini par avouer avoir agi à la demande des deux employées, contre une somme de 200 euros.

Les deux adolescentes sont donc obligées de répondre devant le tribunal correctionnel de Pontoise de « tentative d’escroquerie » et de « provocation directe de mineur de plus de 15 ans à commettre un crime ou un délit« .